Econométrie

The determinants of asymmetric volatility

La volatilité dans les marchés financiers est asymétrique : les rendements au temps t sont négativement corrélés à la volatilité des rendements au temps t-1. Un modèle de la volatilité asymétrique dans lequel la croissance et la volatilité des dividendes sont les deux variables d’état de l’économie est développé dans cet article. Ce modèle permet de tester à la fois l’hypothèse d’effet de levier et l’hypothèse de la « volatilité feedback » comme explications de l’asymétrie. L’étude conclue que les deux hypothèses sont plausibles, et que la « volatilité feedback » a une signifiance économique ainsi que statistique.

Explaining asymmetric volatility around the world

A l’aide du modèle APARCH et deux méthodes pour repérer les points aberrants, les auteurs calculent des séries temporelles de l’asymétrie de la volatilité pour 49 pays avec relativement peu d’observations. Les résultats montrent une augmentation soutenue d’asymétrie dans le temps pour la plupart des pays. Ils concluent que le développement économique et le ratio capitalisation boursière/PIB sont les facteurs les plus importants qui augmentent l’asymétrie de la volatilité. De plus, ils trouvent qu’un taux de participation des analystes financiers augmente l’asymétrie, ce qui suggère que le sentiment des investisseurs est également un facteur déterminant.

Glossary to ARCH

Des revues existantes qui traitent des modèles GARCH ressemblent à une véritable « soupe d’alphabet » d’acronymes ARCH, ce qui reflète l’étendu des modèles et procédures développés depuis les années 80. En complément, ce glossaire a pour objectif de fournir une encyclopédie conviviale qui sert comme guide de référence à la liste longue de modèles ayant le modèle ARCH comme cadre méthodologique.

Risk and Volatility: Econometric Models and Financial Practice

Cet article court et non technique résume le discours de la cérémonie du Prix Nobel de Robert Engle en 2003. Il parcourt le concept de volatilité autorégressive, de sa naissance avec la modélisation du taux d’inflation britannique, jusqu’à aujourd’hui où le modèle GARCH constitue l’épine dorsale d’innombrables modèles plus sophistiqués de la volatilité.

S'abonner à RSS - Econométrie