Rama Cont

Dynamics of implied volatility surfaces

Les auteurs étudient la dynamique de la volatilité implicite en utilisant une décomposition de Karhunen-Loève sur les variations quotidiennes. Ils expliquent la dynamique de la nappe de volatilité implicite par un  petit nombre de facteurs qui s’interprètent en termes de mouvements. Enfin, ils proposent un modèle pour la dynamique de l’ensemble de la nappe basé sur ces facteurs.

Stochastic models of implied volatility surfaces

La dynamique de la nappe de volatilité implicite est exprimée en fonction des facteurs principaux indépendants qui s’interprètent comme un facteur de translation, un facteur de rotation et un facteur d’homothétie. Dans ce modèle, le prix des options européennes d’achat et de vente sont modélisés par le modèle de Black-Scholes.

Dynamics of implied volatility surfaces

Les auteurs étudient la dynamique de la volatilité implicite en utilisant une décomposition de Karhunen-Loève sur les variations quotidiennes. Ils expliquent la dynamique de la nappe de volatilité implicite par un  petit nombre de facteurs qui s’interprètent en termes de mouvements. Enfin, ils proposent un modèle pour la dynamique de l’ensemble de la nappe basé sur ces facteurs.

Network structure and systemic risk in banking systems

Cet article présente une méthode pour analyser le potentiel de contagion et le risque systémique d’un réseau d’institutions financières interdépendantes. Le réseau est caractérisé en utilisant une métrique particulière: l’indice de contagion. La méthode est utilisée pour les institutions financières brésiliennes entre 2007 et 2008. Elle permet d’analyser le bilan de ces banques et leurs contributions au risque systémique. En particulier l’accent est mis sur l’influence du l’hétérogénéité du réseau et la concentration des expositions des contreparties vis-à-vis d’une institution donnée en expliquant son importance d’un point de vue systémique. Cette analyse plaide en faveur d’une exigence en capitale dépendant de l’exposition, plutôt qu’agrégée à partir des bilans.  Elle montre aussi que les mesures de risque pour intégrer le risque systémique doivent être estimées conditionnellement et non pas en moyenne. Finalement, les auteurs montrent que les institutions financières brésiliennes sont peu sensibles à des effets de contagions qui mèneraient à leurs faillites. Ces effets peuvent cependant dans certains cas mener à des pertes très importantes.

S'abonner à RSS - Rama Cont